Pages

lundi 5 août 2013

Réforme des rythmes scolaires : la cacophonie

Voici un article que j'ai commencé à écrire et qui traîne dans mes brouillons depuis un moment. Un excellent billet sur le même sujet vient d'être proposé par les vendredis intellos, je ne prétend pas du tout faire si bien, mais exposer mon point de vue d'un coin de campagne ailleurs en France.


Et bien, on ne choisit pas toujours le moment où on fait ses enfants. Pour ma part, ma petite abeille va rentrer en septembre prochain. Lorsque j'ai entendu parler de la réforme des rythmes scolaires, je me suis dit que ça ne passerait jamais, et il semblerait bien que si !!!!

Oui mais voilà, j'habite à la campagne où mettre en place la réforme est un vrai casse-tête. Et en plus je travaille "à la ville" à plus de 30 minutes de la maison, donc vous pensez bien que mettre ma fille à 9h à l'école et la récupérer à 16h est tout simplement impossible.

Nous sommes donc en sursis. Oui en sursis, car la commune a décidé de n'appliquer la réforme qu'à la rentrée 2014. Et pour cause, un bâtiment périscolaire digne de ce nom est en construction.

  • Des journées moins chargées ???

Quand j'entends les témoignages de collègues des communes environnantes, je me rends compte que c'est la cacophonie la plus totale.

Exemple d'une commune voisine :
- en semaine, cours de 8h45 à 12h et 14h à 16h. Donc 2h de pause le midi !
- 16h-18h45 : accueil périscolaire (facultatif et payant) avec jeux libres ou activités, sachant que les activités ne sont pas définies.
- mercredi : classe de 8h45 à 11h45, accueil périscolaire de 11h45 à 12h30.

Donc en fait le nombre d'heures par jour est le même, et il n'y as plus la possibilité de faire la grasse mat' le mercredi matin...

J'aimerai bien qu'on m'explique comment les enfants seront moins fatigués ?

Cela pose également problème aux associations qui proposaient des activités le mercredi, car certaines communes sont passées à 4,5j, d'autres pas, certaines le mercredi, d'autres le samedi : bref caler les créneaux pour les activités extrascolaire est très compliqué également.

  • Vers plus de discriminations

Je crains également qu'il n'y ait encore plus de discriminations entre petits urbains et ruraux. J'ai regardé par curiosité ce qui est proposé dans certaines écoles à Paris : un programme varié avec de la danse, des visites de musées, des sports "exotiques".

Il existe bien des clubs de sport sur ma commune (foot, basket, volley) mais gérés uniquement par des bénévoles ... que pourront-ils proposer ?


  • Les femmes à la maison ?

Que je sois bien claire : je ne stigmatise pas du tout les mères au foyer, bien au contraire, je les admire !
Mais ce qui m'inquiète, c'est que certaines femmes puissent se poser la question du choix de travailler ou non, ou tout du moins de passer à temps partiel à cause de cette réforme et quelques autres. Avec les cours le mercredi matin, que faire des enfants le mercredi midi ? Tout le monde n'a pas des grand-parents en retraite à disposition pour récupérer les enfants (encore une discrimination).
 
D'autant plus qu'il va y avoir un coût supplémentaire, car je ne vois pas comment la garderie serait gratuite. Entre la garderie et la cantine, la journée d'école va me revenir à 7,05 €. Avec une heure périscolaire en plus, je vais arriver à combien ? Une journée à 8 € ?

Les coûts cette année : cantine 3,85€, 3,2 € de garderie soit 7,05€ par jour d'école... S'il y a une heure d'activité périscolaire en plus, ce qui semble se profiler, ça fera quoi ? Une journée à 8€ ?
 
Bref, j'attends de voir comment la mesure va être appliquée. J'espère secrètement que ça se passe si mal qu'on enterre enfin cette réforme (d'avance désolée pour ceux qui y passent en septembre...).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire