Pages

samedi 29 juin 2013

Préparation à l'accouchement : le retour

C'est non sans une certaine émotion que j'ai commencé mes cours de préparation à l'accouchement pour petite chenille.

Je voudrais commencer cet article par du positif : car oui, on passe son temps à dire que rien ne va dans ce pays, alors que de nombreuses mamans à l'étranger nous envient nos 8 cours remboursés par l'assurance maladie !

Je vais tout d'abord revenir sur la préparation de ma première grossesse.

  • Préparation pour petite abeille, classique à la maternité

Pour ma première grossesse, j'avais choisi la solution qui me semblait la plus simple, à savoir auprès de sage-femmes de la maternité.
J'ai trouvé  cette préparation très "pratique", je me serai parfois crue dans c'est pas sorcier avec des squelettes, des poupées-bébé dans une poche. Nous avons aussi travaillé la respiration, le départ à la maternité et quelques points délicats comme la péridurale.

J'ai aussi apprécié la visite de la maternité, et également la possibilité pour les papas d'avoir un cours rien que pour eux, où ils peuvent poser les questions qui leur passent par la tête : comment ça fait de couper le cordon ombilical ? est-ce que les forceps c'est fréquent ? ...
En bref, c'est tout à fait ce dont j'avais besoin pour mon premier accouchement.

Est-ce que ça m'a servi ? Déjà ça permet de connaître les différentes phases de l'accouchement, savoir à peu près ce qui est en train de se passer (du genre si j'ai des contractions c'est que mon col s'ouvre, la base quoi). Je crois aussi avoir bien géré l'expulsion, et surtout je suis allée à la maternité sans craintes !
Par contre la douleur des contractions m'a pour ainsi dire paralysée. Malgré toute la bonne volonté du monde, j'ai eut vraiment très mal et je n'avais qu'une envie = la péridurale. Je pense que c'est là la limite de ma préparation. On a eut beau me parler de ballon, de bain, je n'ai pas osé le demander alors que cela aurait peut-être facilité le travail.

  • Préparation pour petite chenille, sophrologie avec sage-femme libérale
De nombreuses mamans ne souhaitent pas de nouveau se préparer à l'accouchement pour les grossesses suivantes. De mon côté je ressentais le besoin de me rafraîchir la mémoire et de tenter autre chose. J'ai cette fois appelé un cabinet de sage-femmes libérales à proximité de chez moi. La sage-femme était très à l'écoute, nous avons échangé sur ce dont j'ai besoin. Elle propose des cours sur différentes thématiques et m'a donc proposé les dates selon mes besoins. Ce sera donc sophrologie !

Il est un peu tôt pour faire le bilan. Ce que j'apprécie pour le moment c'est que nous sommes un petit groupe, des mamans aux parcours très différents (de la première à la quatrième grossesse !). Nous avons de petits rappels pratiques suivis de sophrologie à proprement parlé. Pour le moment j'accroche bien !


  • Les autres préparations pour lesquelles je me suis renseignée :

- l'haptonomie. On en entend tellement parler (et ça a presque l'air miraculeux) que je me suis renseignée. Bon déjà, trouver une sage-femme qui pratique l'haptonomie c'est la croix et la bannière, surtout en-dehors des grandes villes. En plus mon chéri ne peut pas venir avec moi et est plutôt réfractaire à ce genre d'aventure. J'ai donc laissé tomber.

- la piscine. Ahhhh, se sentir toute légère dans l'eau. Ça me faisait vraiment très envie ... oui mais voilà les cours gérés par les sage-femme étaient complets, et ceux proposés directement par les piscines ... et bien il n'y en a pas pendant les vacances scolaires !!!!

Et vous, la prépa à l'accouchement vous en pensez quoi ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire